Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Christian de Dadelsen

Chroniqueur cinéma au journal de TF1 pendant dix ans, Christian vous reste fidèle en continuant à vous livrer ses critiques de films. Depuis peu, ce blog s'est élargi à toutes les formes de culture.   

"Quel film faut-il  absolument voir cette semaine? Y en a t il un autre qui m'aurait échappé ?", voilà les questions que vous posez le plus souvent. Malheureusement, il y en a tellement qu'il nous faut faire des choix. Mes coups de coeur, les coulisses des Festivals,  mes tournages perso, vous les trouverez ici. Mes critiques sont indépendantes. Elles n'engagent plus la rédaction de TF1.

Le théâtre vivant, l'opéra, la musique, la mode, les arts en général étant de plus en plus liés au cinéma, je vous livre également mes coups de coeur dans ces domaines. En espérant que vous prendrez toujours autant plaisir à parcourir ces pages.                                                     

 
- Le site de la rédaction de TF1
- Le blog de Claire Chazal

Recherche

Coups de coeur

 

LOLA-MIX-vignette-copie-1.jpg

C’était le 22 janvier au restaurant

La Gioia,rue de Rivoli à Paris.

Lola Dewaere était

aux platines pour un mix d’enfer.

L’an dernier déjà, elle s’était

illustrée aux côtés d’Olivier

 Marchal et de Geoffrey Thiebaut.. 

The-a-tral-2-copie-1.jpg

Over-Blog


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 00:00

 Reprise au Théâtre de “The House of Yes". Le film avait été présenté en 2000 au Festival de Deauville. L'adaptation en français de la pièce américaine de Wendy MacLeold, sous le titre : « Noël chez les K. » a été écrite par Séverinne C. Koppe qui assure la mise en scène. Elle est jouée à nouveau au Théâtre de l’Essaïon à Paris à partir de lundi 10 mars, les lundis et mardis et mercredis à 21 h 30. Noël chez les K. nous parle des maux d’une famille enfermée le temps d’un orage, le soir de Noël, dans une demeure chargée de secrets et pour qui le temps s’arrêta lors de l’assassinat du président Kennedy, abattu en direct à la télévision. L’auteur pose un regard aigre sur les conséquences de la fascination américaine pour la dynastie des Kennedy et part d’un constat qu’elle fit concernant l’ « Upper class » américaine, poignée de privilégiés cloîtrés dans un monde où ils construisent leurs propres règles, parfaitement maîtres de leur destin. MacLeod justifie par le traumatisme d’une nation qui perdit son père, la perte des repères d’une famille au sein de laquelle pèsent de lourds secrets.

Partager cet article

Repost 0
Published by blog-dedadelsen-tf1 - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article

commentaires