Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Christian de Dadelsen

Chroniqueur cinéma au journal de TF1 pendant dix ans, Christian vous reste fidèle en continuant à vous livrer ses critiques de films. Depuis peu, ce blog s'est élargi à toutes les formes de culture.   

"Quel film faut-il  absolument voir cette semaine? Y en a t il un autre qui m'aurait échappé ?", voilà les questions que vous posez le plus souvent. Malheureusement, il y en a tellement qu'il nous faut faire des choix. Mes coups de coeur, les coulisses des Festivals,  mes tournages perso, vous les trouverez ici. Mes critiques sont indépendantes. Elles n'engagent plus la rédaction de TF1.

Le théâtre vivant, l'opéra, la musique, la mode, les arts en général étant de plus en plus liés au cinéma, je vous livre également mes coups de coeur dans ces domaines. En espérant que vous prendrez toujours autant plaisir à parcourir ces pages.                                                     

 
- Le site de la rédaction de TF1
- Le blog de Claire Chazal

Recherche

Coups de coeur

 

LOLA-MIX-vignette-copie-1.jpg

C’était le 22 janvier au restaurant

La Gioia,rue de Rivoli à Paris.

Lola Dewaere était

aux platines pour un mix d’enfer.

L’an dernier déjà, elle s’était

illustrée aux côtés d’Olivier

 Marchal et de Geoffrey Thiebaut.. 

The-a-tral-2-copie-1.jpg

Over-Blog


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 00:00

MR 73 d'Olivier Marchal. La fin d'une trilogie sur la police des années 80-90. Après Gangsters et 36 Quai des Orfèvres. Une double enquête. Un flic torturé, alcoolique qui ensanglante Marseille. Un événement inattendu: vingt cinq ans après l'arrestation d'un autre meurtrier, l'une de ses victimes réapparaît dans sa vie: une jeune femme qui avait vu ses parents assassinés sous ses yeux, ou plutôt avait entendu l'horreur de ce crime monstrueux. Ce film est étonnant. Par sa mise en images ( scope anamorphique non blanchi ) mais aussi par la réflexion à la quelle il invite. Sur la solitude que vivait ces policiers, toujours un peu "borderline", la guerre des polices qui sévissait alors, le manque de soutien de la hierarchie. Mais le thème central du film, c'est la terreur ou l'incompréhension des familles de victimes lorsqu'une remise de peine pour bonne conduite est accordée à un grand criminel.
Daniel Auteuil nous parle de son rôle,
Olivier Marchal du contexte historique de son film:

FILM ANNONCE:

Partager cet article

Repost 0
Published by blog-dedadelsen-tf1 - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article

commentaires