Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Christian de Dadelsen

Chroniqueur cinéma au journal de TF1 pendant dix ans, Christian vous reste fidèle en continuant à vous livrer ses critiques de films. Depuis peu, ce blog s'est élargi à toutes les formes de culture.   

"Quel film faut-il  absolument voir cette semaine? Y en a t il un autre qui m'aurait échappé ?", voilà les questions que vous posez le plus souvent. Malheureusement, il y en a tellement qu'il nous faut faire des choix. Mes coups de coeur, les coulisses des Festivals,  mes tournages perso, vous les trouverez ici. Mes critiques sont indépendantes. Elles n'engagent plus la rédaction de TF1.

Le théâtre vivant, l'opéra, la musique, la mode, les arts en général étant de plus en plus liés au cinéma, je vous livre également mes coups de coeur dans ces domaines. En espérant que vous prendrez toujours autant plaisir à parcourir ces pages.                                                     

 
- Le site de la rédaction de TF1
- Le blog de Claire Chazal

Recherche

Coups de coeur

 

LOLA-MIX-vignette-copie-1.jpg

C’était le 22 janvier au restaurant

La Gioia,rue de Rivoli à Paris.

Lola Dewaere était

aux platines pour un mix d’enfer.

L’an dernier déjà, elle s’était

illustrée aux côtés d’Olivier

 Marchal et de Geoffrey Thiebaut.. 

The-a-tral-2-copie-1.jpg

Over-Blog


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 19:06
  UN PROPHETE
Un film de Jacques Audiard
Avec Tahar Rahim, Niels Arestrup, Adel Bencherif, Reda Kateb, Hichem Yacoubi, Jean-Philippe Ricci, Gilles Cohen
Durée : 2h35

Malik  a été condamné à six ans de prison pour avoir fracassé des policiers. Proie facile dans cet univers carcéral, il est pris en main par Luciani, un parrain corse (Niels Arestrup) qui va lui demander comme premier service de tuer un informateur avant d'exercer une pression monstrueuse.
Jacques Audiard raconte la culpabilité de son héros en utilisant des scènes oniriques pour amplifier ce que vit cet homme en prison mais surtout pour détourner à notre plus grand plaisir les codes du genre. Le meurtrier passé au rangde victime manipulée nous prend au tripe grâce à sa sensibilité et sa mauvaise conscience morale. Un très grand film. Sans doute le meilleur de Jacques Audiard. Je vous propose de revoir le sujet qu'avaient trounés à Cannes, Bénédicte Duran et Jean-Yves Mey

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian de Dadelsen
commenter cet article

commentaires