Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Christian de Dadelsen

Chroniqueur cinéma au journal de TF1 pendant dix ans, Christian vous reste fidèle en continuant à vous livrer ses critiques de films. Depuis peu, ce blog s'est élargi à toutes les formes de culture.   

"Quel film faut-il  absolument voir cette semaine? Y en a t il un autre qui m'aurait échappé ?", voilà les questions que vous posez le plus souvent. Malheureusement, il y en a tellement qu'il nous faut faire des choix. Mes coups de coeur, les coulisses des Festivals,  mes tournages perso, vous les trouverez ici. Mes critiques sont indépendantes. Elles n'engagent plus la rédaction de TF1.

Le théâtre vivant, l'opéra, la musique, la mode, les arts en général étant de plus en plus liés au cinéma, je vous livre également mes coups de coeur dans ces domaines. En espérant que vous prendrez toujours autant plaisir à parcourir ces pages.                                                     

 
- Le site de la rédaction de TF1
- Le blog de Claire Chazal

Recherche

Coups de coeur

 

LOLA-MIX-vignette-copie-1.jpg

C’était le 22 janvier au restaurant

La Gioia,rue de Rivoli à Paris.

Lola Dewaere était

aux platines pour un mix d’enfer.

L’an dernier déjà, elle s’était

illustrée aux côtés d’Olivier

 Marchal et de Geoffrey Thiebaut.. 

The-a-tral-2-copie-1.jpg

Over-Blog


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 17:40

Un-prophete19138702.jpg-r_120_x-f_jpg-q_x-20090710_051022.jpgUN PROPHETE de Jacques Audiard

avec Tahar Rahim, Niels Arestrup

Condamné à 6 ans de prison, Malik El Djebena ne sait ni lire, ni écrire. A son arrivée en Centrale, seul au monde, il paraît plus jeune, plus fragile que les autres détenus. D'emblée, il tombe sous la coupe d'un groupe de prisonniers corses...

Audiard révèle la face cachée et brutale de la prison avec ses clansaux quels il faut appartenir si l'on veut survivre. Il révèle ses magouilles et son économie parallèle, sa vie infernale, inhumaine, indigne que toute société se prétendant humaniste refuserait. Et c'est là que surgit Malik, à peine sorti de l'adolescence. Il y est fait comme un rat de laboratoire lâché dans un labirynthe qui aurait été créé par un savant pervers. Là aussi, il va devoir devenir adulte et s'émanciper du "père", incarné à la perfection par Niels Arestrup. Plus qu'un film, un documentaire qui ne permet plus d'ignorer ce qui ce passe entre les murs de nos prisons et de rester longtemps complice de cette ignominie.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Christian de Dadelsen
commenter cet article

commentaires