Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Christian de Dadelsen

Chroniqueur cinéma au journal de TF1 pendant dix ans, Christian vous reste fidèle en continuant à vous livrer ses critiques de films. Depuis peu, ce blog s'est élargi à toutes les formes de culture.   

"Quel film faut-il  absolument voir cette semaine? Y en a t il un autre qui m'aurait échappé ?", voilà les questions que vous posez le plus souvent. Malheureusement, il y en a tellement qu'il nous faut faire des choix. Mes coups de coeur, les coulisses des Festivals,  mes tournages perso, vous les trouverez ici. Mes critiques sont indépendantes. Elles n'engagent plus la rédaction de TF1.

Le théâtre vivant, l'opéra, la musique, la mode, les arts en général étant de plus en plus liés au cinéma, je vous livre également mes coups de coeur dans ces domaines. En espérant que vous prendrez toujours autant plaisir à parcourir ces pages.                                                     

 
- Le site de la rédaction de TF1
- Le blog de Claire Chazal

Recherche

Coups de coeur

 

LOLA-MIX-vignette-copie-1.jpg

C’était le 22 janvier au restaurant

La Gioia,rue de Rivoli à Paris.

Lola Dewaere était

aux platines pour un mix d’enfer.

L’an dernier déjà, elle s’était

illustrée aux côtés d’Olivier

 Marchal et de Geoffrey Thiebaut.. 

The-a-tral-2-copie-1.jpg

Over-Blog


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 19:20

Vignette Asia Deauville MONSTERZ, Le 17ème film d’Ideo Nakata, réalisateur japonais, est présenté en avant première mondiale au Festival asiatique de Deauville. Un thriller plutôt noir qui nous amène à réfléchir sur le pouvoir et ses vraies motivations. Un homme qui a le don de manipuler les gens en les fascinant par son regard semble ne pas s’intéresser à ce pouvoir. Ce qui est souvent le cas chez les médiums qui atteignent la sagesse en renonçant au pouvoir qui ne les intéresse plus, dès lors qu’ils savent que ces pouvoirs paranormaux n’étaient que les outils de leur initiation. Ils abandonnent alors tout besoin et tout goût du pouvoir. Sauf que dans ce thriller, consciemment ou inconsciemment, le sage n’en n’est pas un. C’est un manipulateur dissimulateur. Car le jour où il s’affronte un homme qui résiste à son pouvoir, cet hypnotiseur hors pair tombe le masque et révèle ses pulsions de domination sans scrupule. Il est en quelque sorte l’archétype du pervers narcissique qui impose sa volonté sans aucune culpabilité. Ce que j’ai ressenti à travers ce film, c’est la peur sourde et irraisonnée face à un monstre sans empathie et implacable. Il s’agit d’un thriller mettant en scène une sorte de Yakuza (gangster japonais) qui change d’arme en cours de route et passe de l’influence psychologique à l’envie de meurtre. Pour Nakata, la soif de pouvoir peut mener au crime. Ce n’est pas nouveau, l’histoire des empires et des empereurs en est truffée d’exemples. On retrouvera un peu cette idée dans le film sud coréeen SUNHEUNG de Shin Su-won sur un collège élitiste où tous les coups sont permis et où règne le bizutage cruel.

L'hommage à Ideo Nakata

La Bande Annonce du Film:

Repost 0
Published by Christian de Dadelsen - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 12:25

Vignette-Asia-Deauville.jpgEn ouverture du Festival du Film Asiatique de Deauville (5 au 9 mars 2014), le western chinois moderne revenu bredouille du Festival de Berlin : No Man's Land de Ning Hao avec Zheng Xu et Yu Nan. Le pitch : Au beau milieu du désert de Gobi, une ville, un tribunal. Xiao Pan, jeune avocat charismatique, fait innocenter Big Boss, suspecté de meurtre. En guise d’émoluments, il reçoit la Sedan rouge flambant neuve de son client, visiblement contrarié. Au volant de cette voiture, Xiao Pan prend la direction de l’autoroute qui traverse cette région totalement isolée nommée No Man’s Land. Mais Big Boss envoie à sa poursuite un de ses hommes de main pour récupérer son bien… L’actrice chinoise Yu Nan est née le 5 septembre 1978 à Dalian, dans la province du Liaoning, en Chine. Elle étudie à la Beijing Film Academy de Pékin, d'où elle ressort diplômée en 1999. La jeune actrice débute sa carrière la même année avec le film Eclipse de lunede Wang Quan'an. Une interprétation qui lui vaut le lotus de la meilleure actrice au festival du film asiatique de Deauville. Par la suite, elle réitère sa collaboration avec le réalisateur Wang Quan'an sur trois nouveaux films : The Story of Ermei (2005), Le Mariage de Tuya(2006), grâce auquel elle remporte le prix d'interprétation féminine du Festival international du film de Chicago, et La Tisseuse(2009) qui obtient le prix spécial du jury du Festival des films du monde de Montréal. Elle tourne également sous la direction de Wang Xiaoshuai pour In Love We Trust(2008) ou plus récemment sous la direction de Ning Hao pour le film No man land (2011), le premier western chinois. Yu Nan mène en parallèle une carrière internationale. Ainsi, elle joue en 2003 dans le film français Fureur de Karim Dridi (pour lequel elle apprend le français), puis apparaît aux cotés de Dolph Lundgren dans le film sino-canadien Diamond Dogs(2007) avant de rejoindre Emile Hirsch, Matthew Fox et Susan Sarandon sur le tournage du film amérciain Speed Racer(2008). Elle est régulièrement sollicitée pour être membre du jury de nombreux festival de cinéma Chinois et international, dont le Festival international du film de Pusan (2007), le Festival international du film de Chicago (2008) ou plus récemment le Festival du film international de Berlin (2010). Un rebondissement toutes les deux minutes: Les amateurs de films d'action y trouveront leur compte ! Un peu gros en revanche: les morts qui reviennent à eux. En tout cas, la mise en scène coupe le souffle' les acteurs sont si crédibles qu'ils en deviennent familiers et le méchant est un vrai méchant. On laissera la morale du film au dialoguiste qui déclara, par la bouche de ce grand méchant sans ampathie: Dans la vie, il y a les végétariens et les carnivores ! C'est oublier un peu vite que les premiers hommes vivaient de cueillette. L'évolution se serait-elle faite à l'envers, selon Ning Hao ?

 

Repost 0
Published by Christian de Dadelsen - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 08:00

Vignette Asia DeauvilleUgly2-Premie-re.jpeg

Trois films en compétition pour cette seconde journée de mercredi du Festival du Film asiatique de Deauville :UGLY d’Anurag Kashyap (Inde) : Rahul et Shalini, les parents de Kali, dix ans, sont divorcés. La fillette vit avec sa mère et son beau-père Shoumik, responsable d’une brigade de la police de Bombay. Un samedi, alors que Kali passe la journée avec son père Rahul, elle disparaît… Anurag Kashyap joue avec nos nerfs et brouille les pistes avec des faux-semblants. 

 Steel-cold-winter-2.jpeg

STEEL COLD WINTER de Choi Jin-seong (Corée du sud) : Yoon-soo a lancé une rumeur dans son lycée sur un camarade de classe qui a fini par se suicider. Incapable de supporter sa culpabilité, il essaye de se suicider à son tour mais sa tentative échoue. Sa famille décide alors de déménager à la campagne afin de l’aider à se remettre sur pied. Là-bas, le jeune garçon fait la rencontre d’Hae-won, une jeune fille mystérieuse qui a tout le village à dos. Se voyant lui-même en elle, il lui offre réconfort et compassion. Peu à peu, Hae-won s’ouvre à son contact. Mais Yoon-soo se détourne finalement d’elle lorsqu’il entend des rumeurs peu flatteuses la concernant.

 TOILET BLUES de Dirmawan Hatta (Indonésie) : Aniani s’enfuit du foyer familial après avoir été accusée d’avoir commis un acte obscène avec ses amis garçons. Elle décide d’accompagner Anggali, son amour platonique de collège dans son voyage pour rejoindre une communauté catholique. Il a décidé d’entrer dans les ordres pour devenir prêtre. Un voyage initiatique qui sera l’occasion pour le garçon de s’interroger sur sa vocation et pour les deux une fuite de leur vie toute tracée.


Repost 0
Published by Christian de Dadelsen - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 16:00
Claire-Denis.jpg
Claire Denis | Réalisatrice & scénariste | Présidente du Jury
René Bonnell | Homme des médias & écrivain
Rachid Bouchareb | Réalisateur, scénariste & producteur
Samir Guesmi | Comédien
Florence Loiret-Caille | Comédienne
Gilles Marchand | Réalisateur & scénariste
Roxane Mesquida | Comédienne

Chargez le programme des projections ici: 


Repost 0
Published by Christian de Dadelsen - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 12:34

Malani-Fonseka.jpeg      HOMMAGE A MALANI SENEHELATTA FONSEKA : En ouverture du Festival du Film asiatique de Deauville, mercredi 5 mars au soir, sera rendu un hommage à Malani Senehelatha Fonseka née le 30 avril 1947, « La Reine du cinéma Singalais », actrice Sri Lankaise plusieurs fois primée aux Awards de son pays. Elle a figurée en 2010 dans le classement des 25 plus grandes actrices de tous les temps établi par CNN. Elle a commencé sa carrière en 1968 avec le film Tissa Liyansooriya’s Baba et a remporté un an après, à 22 ans, l’Award de la meilleure actrice au National State Drama Festival. Puis les Awards se succèdent : Meilleure actrice en 1980 pour Hingana Kolla, en 1982 pour Aradhana, en 1983 pour Yasa Isuru. Malani Fonseka a été la première actrice du Sri Lanka à atteindre une carrière internationale en remportant le Prix spécial du Jury au Festival International du Film de Moscou en 1975 et un Prix au festival du film de New Dehli en 1977. Elle a joué dans plus de 140 films dont certains étaient des productions internationales. Elle a été aussi la première femme Directeur de Télédrama au Sri Lanka. En 1984, elle est devenue réalisatrice et productrice de ses films. Elle poursuit également depuis 2010 une carrière politique comme élue au Parlement sur la liste nationale de l’United People’s Freedom Alliance . 

Repost 0
Published by Christian de Dadelsen - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 11:01
Soirée d'adieux triomphale et très émouvante de cette merveilleuse étoile de la danse, lors d'une représentation du ballet de John Cranko "Onéguine" entourée de son partenaire Hervé Moreau et du corps de ballet. Un couple de danseurs exceptionnel.

Repost 0
Published by Christian de Dadelsen - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 11:21

Karlie-Lancaster.jpgKarlie Elisabeth Kloss est venue spécialement de New-York, pour défiler à la fashion week de Paris avant de rejoindre Los Angeles par un vol Air France. Balmain le 27 février avec Joan Smalls, une après-midi avec Azzedine Alaia le 28 et détour par la boutique Lancaster, bien sûr. Mais le clou fut le défilé de la styliste Carolina Herrera où elle ouvrit le show:https://www.youtube.com/watch?v=l4dM3YwK53E

Karlie-Balmain.jpg

Avec l'équipe BALMAIN (Photo Karlie Kloss)

Karlie-Alaia.jpg

Après-midi avec Azzedine Alaia (Photo Karlie Kloss)

Repost 0
Published by Christian de Dadelsen - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 11:13

Le défilé Etam à la Bourse du Commerce a été l'événement marquant de l'ouverture de la Fashion Week qui se tient à Paris du 25 février au 5 mars. la marque a orf-ganisé un show en musique live avec des groupes et des chanteurs de notoriété. Voici la planche contact de quelques modèles:

De-file--Etam-2014-2-copie-1.jpg

Repost 0
Published by Christian de Dadelsen - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 13:24

Dans les pas d’Henri Langlois, père fondateur de la Cinémathèque française et mémoire mondiale du cinéma, les Prix ont été décernés dans les salons de l'Hôtel de Ville de Vincennes, comme chaque année, pour récompenser les grands noms et les œuvres de ceux qui ont fait, font ou feront le cinéma. L'attaché de presse, François Vila avait invité les people parisiens par la même occasion, dont la comédienne, nouvelle muse de SFE TV, Melissa Mourer Ordener, la réalisatrice de documentaires sur la Chine, Eliana Bantchev accompagnée de Lobo Graphik. Voici donc la liste des récompenses: Prix Henri Langlois d’honneur Comédien : décerné à Robert Hossein pour l’ensemble de sa carrière remis par Valérie Mairesse , Yves Boisset aux côtés de Jacques Richard, après un hommage rendu par Henri-Jean Servat à l’occasion d’une projection spéciale du « Vampire de Dusseldorf » réalisé par Robert Hossein. Prix Henri Langlois d’Honneur Comédienne : décerné à Anna Karina pour l’ensemble de sa carrière remis par Aïda Touihri et Jean-François Davy. Prix Henri Langlois d’Honneur réalisateur à Alexandre Arcady pour l’ensemble de sa carrière et au nom d’une grande « famille » du cinéma français remis par mes amis Stephen Melchiori  et Elisabeth Bourgine. Prix Henri Langlois d’Honneur  -Ville de Vincennes Scénario & Ecriture pour l’image  décerné à Jean-Claude Carrière remis par Laurent Lafon Maire de  Vincennes et conseiller régional ïle-de-France et Antoine StipPrix Henri Langlois d’Honneur - Promotion et défense du cinéma décerné à Agnès B. remis par Pierre-Loup Rajot et Frédéric Vidal. Prix Henri Langlois 2014 - Arts & Techniques du Cinéma – décerné conjointement à Jean-Marie Lavalou et Alain Masseron oscarisés en 2005 et co-créateurs de la louma remis par Jérôme Soubeyrand et Edmond Richard. Prix Henri langlois 2014 – Arts & Techniques de la cascade : Rémy Julienne remis par Vincent Perrot et Michel Carliez (cascadeur). Prix Henri Langlois 2014 - Arts & Techniques du Cinéma – Direction de la Photo décerné à Ricardo Aronovich remis par Alain Minier et Patrick Bossard. Prix Henri Langlois - réalisateur 2014 décerné à Olivier Marchal remis par Camille Claris  et Martine Cartegini. Prix Henri Langlois -comédien 2014 décerné à Tcheky Karyo remis parSophie Blondy et Eric Serra. Prix Henri Langlois Compositeur de Musique pour l’image 2014  : décerné à Eric Serra remis par Jean-Claude Petit compositeur et Président de la Sacem. Prix Henri Langlois Humanisme & Engagement 2014 :  décerné à Yves Boisset pour l’ensemble de sa carrière (remis à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle  Scala de Thionville le 8 novembre 2013)remis par Pierre-Loup Rajot et Jean-Louis Langlois. Prix Henri Langlois- Film d’animation 2014  : décerné à Laurent Witzpour son film Mr Hublot remis par Benjamin Baltimore. Prix Henri Langlois Trophée du Cinéma Francophone 2014 :  décerné àFérid Boughedir  remis par Manault Deva, et Judy Beecher. Prix Henri Langlois -Film Documentaire : à Pascal Plisson pour son film Sur « le chemin de l’école »   remis par Bruno Le Jean & Agnès Arno. Prix Henri Langlois - Promotion et défense du cinéma  - Affiche décerné àBenjamin Baltimore  remis par Jacques Richard. Prix Henri Langlois « cinémathèque et restaurations » 2014  :   décernéau Centre National de l’Audiovisuel et à la Cinémathèque du Luxembourgremis par Serge Bromberg (Lobster Films). Prix Henri Langlois –Révélation 2014  réalisateur : Serge Avedikianpour son film « Paradjanov »  remis par  Alain Terzian  président de l'UPF, de l'Académie des Césars et l'administrateur du Festival de Cannes. Prix de l’Association  des amis d’Henri Langlois:  à François Dupeyronpour son film « Mon âme par toi guérie » remis par Lucia Dore-Ivanovitch(déléguée générale de l’association Henri Langlois). Sélection compétitive de premiers films parrainée par Claude Lelouch en collaboration avec le label Eye on Films soutenu par Media mundus parrainé par Jean-Marc-Barr et Mandita Bas: Trophée Coup de Cœur de la Presse Etrangère:   « Only in New-York »de   Ghazi Albuwili   remis par Flora Boumia (coordinatrice du Prix Coup de Cœur de l’APE). Trophée Coup de Cœur des étudiants de cinéma: décerné à « Un p’tit gars de Ménilmontant » d’Alain Minier. Prix du public : décerné à Ceci est mon corps de Jérôme Soubeyrandremis par Jean-Louis Langlois  & à Macadam Baby de Patrick Bossardremis par Julie Massaloux remis par les enseignants et étudiants cinémas des Lycée Hector Berlioz, Lycée Claude Nicolas Ledoux, EBTP (section cinéma), Ecole Internationale de Création Audiovisuelle et de Réalisation (EICAR)Le comité d’honneur des Prix Henri-Langlois est présidé par Mlle Claudia Cardinale

Hossein-1-copie-1.JPGOlivier-Marchal.JPGOlivier-Marchal-copie-1.pngAnna-Karina.png Re-mi-Julienne-copie-1.JPGOscar.JPG

Repost 0
Published by Christian de Dadelsen - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 17:40

La Cinémathèque Française, dirigée par le réalisateur Costa-Gavras, était pleine à craquer pour accueillir mardi 28 janvier au soir tout le milieu du 7ème Art. Le film, Un bon Dimanche de Nicole Garcia, a été présenté en avant première avant un cocktail somptueux. On pouvait y encontrer Nicole Garcia, Jean Rochefort, leur fils commun Pierre Rochefort qui tient le premier rôle dans le fils de sa mère, Louise Bourgoin, Dominique Sanda, entourés de beaucoup d'amis comédiens et agents comme Elsa ZylbersteinJennifer Jauze, agent de musicien de films, la réalisatrice Eliana Bantchev, la comédienne Melissa Mourer Ordener qui est aussi une artiste peintre, vidéo et graphiste en sténopés, reconnue (ci-dessous en interview). Ce mariage du 7ème art, de l'image vivante et des pinholes, anciennes techniques de photographie, est l'une des évolutions les plus marquantes de cette jeune génération de français formés aux Etats-Unis. La Présidente du CNC, Centre National du Cinéma et de l'image animée, Frédérique Bredin, qui présentait ses voeux, a rappelé l'action du CNC auprès des américains pour sauvegarder l'exception culturelle et celle de Cosata Gavras auprès de Bruxelles, un combat difficile. Elle a enfin rendu hommage au Président de la République qui " a tenu sa promesse de baisser la TVA du cinéma à 5,5%", lui donnant ainsi un statut culturel à cet art poulaire, le préféré des français. Car les tous derniers chiffres des productions en cours montrent, après un passage à vide, une bonne santé retrouvée du secteur. 

LA VIDEO DE LA SOIREE:

 

Repost 0
Published by Christian de Dadelsen - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article