Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Christian de Dadelsen

Chroniqueur cinéma au journal de TF1 pendant dix ans, Christian vous reste fidèle en continuant à vous livrer ses critiques de films. Depuis peu, ce blog s'est élargi à toutes les formes de culture.   

"Quel film faut-il  absolument voir cette semaine? Y en a t il un autre qui m'aurait échappé ?", voilà les questions que vous posez le plus souvent. Malheureusement, il y en a tellement qu'il nous faut faire des choix. Mes coups de coeur, les coulisses des Festivals,  mes tournages perso, vous les trouverez ici. Mes critiques sont indépendantes. Elles n'engagent plus la rédaction de TF1.

Le théâtre vivant, l'opéra, la musique, la mode, les arts en général étant de plus en plus liés au cinéma, je vous livre également mes coups de coeur dans ces domaines. En espérant que vous prendrez toujours autant plaisir à parcourir ces pages.                                                     

 
- Le site de la rédaction de TF1
- Le blog de Claire Chazal

Recherche

Coups de coeur

 

LOLA-MIX-vignette-copie-1.jpg

C’était le 22 janvier au restaurant

La Gioia,rue de Rivoli à Paris.

Lola Dewaere était

aux platines pour un mix d’enfer.

L’an dernier déjà, elle s’était

illustrée aux côtés d’Olivier

 Marchal et de Geoffrey Thiebaut.. 

The-a-tral-2-copie-1.jpg

Over-Blog


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 13:58

Le-discours-d-un-roi19634452.jpg-r_120_x-f_jpg-q_x-20110110.jpgLE DISCOURS D'UN ROI de Tom Hooper avec Colin Firth, Helena Bonhal Carter, Derek Jacobi, Geoffrey Rush. The King's Speech. 1h58.  D’après l’histoire vraie et méconnue du père de l’actuelle Reine Elisabeth, qui va devenir, contraint et forcé, le Roi George VI (Colin Firth), suite à l’abdication de son frère Edouard VIII (Guy Pearce). D’apparence fragile, bègue et incapable de s’exprimer en public, considéré par certains comme inapte à la fonction, George VI tentera de surmonter son handicap grâce au soutien indéfectible de sa femme (Helena Bonham Carter) et d’affronter ses peurs avec l’aide d’un thérapeute du langage (Geoffrey Rush) aux méthodes peu conventionnelles. Il devra vaincre son bégaiement pour assumer pleinement son rôle, et faire de son empire le premier rempart contre l’Allemagne nazie. Le roi devra donc se surpasser en apprenant à communiquer en direct au moment où la radio devient un moyen de s'adresser au plus grand nombre lorsque se fait sentir le besoin d'unir un peuple face à l'adversité. Il apprend du même coup le poids des mots bien choisis et des formules qui font mouche. Les dialogues  sont, à ce propos, éloquents. Colin Firth impose son autorité et son élégance naturelles pour incarner la majesté de ce personnage toujours anxieux à l'idéee de ne pas assez bien faire vis à vis des siens mais aussi face à un dictateur allemand exercé à l'art oratoire. Geoffrey Rush n'est pas en reste dans le rôle du thérapeute, ni Timothy Spall dans celui de Churchill. Le scénario rigoureux met en valeur les sentiments des personnages. C'est sans doute l'événement cinématographique de l'année, à ne rater sous aucun prétexte.

L'AVANT PREMIERE FILMEE PAR EUROPE 1:

 

Repost 0
Published by Christian de Dadelsen
commenter cet article
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 16:34

Angele-et-tony19623873.jpg-r_120_x-f_jpg-q_x-20101217_0504.jpgANGELE ET TONY de Alix Delaporte avec Clotilde Hesme, Grégory Gadebois, Evelyne Didi. 1h27. Un port de pêche en Normandie . Angèle a de bonnes raisons de se construire une nouvelle vie lorsqu’elle débarque dans celle de Tony, marin pêcheur en quête de sentiments. Malgré le désir qu’il a pour elle, Tony garde ses distances. Angèle le cherche. Tony l’observe. Trop belle, trop déroutante, il ne peut croire qu’elle est là pour lui… Le film fut très applaudi à Venise et à Deauville où il reçut le prix Michel d’Ornano. Pas follement original ce film d'une scénariste réalisatrice sortie de la Fémis. Mais assez touchant pour séduire le public. En grande partie grace à Clotilde Hesme et Grégory Gadebois, pensionnaire de la Comédie-Française qui jouent avec simplicité et sincérité cette rencontre amoureuse entre une jolie fille écorchée vive et un garcon un peu bourru mais généreux. Leurs regards, leurs silences expriment leurs conflits internes et leurs efforts de reconstruction personnelle. Le tout sur fond de crise économique qui touche surtout les petits. De quoi se reconnaître si l’on fait partie de cette tranche d’habitants de plus en plus malmenée: La classe moyenne.

RENCONTRE AVEC ALEXIS DELAPORTE


Repost 0
Published by Christian de Dadelsen
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 14:47

Incendies19628698.jpg-r_120_x-f_jpg-q_x-20101229_095859.jpgINCENDIES de Denis Villeneuve avec Rémy Girard, Lubna Azabal, Mélissa Désormeaux-Poulin. Canada. 2H03.  A la lecture du testament de leur mère, Jeanne et Simon Marwan se voient remettre deux enveloppes : l’une destinée à un père qu’ils croyaient mort et l‘autre à un frère dont ils ignoraient l’existence. Jeanne voit dans cet énigmatique legs la clé du silence de sa mère, enfermée dans un mutisme inexpliqué les dernières semaines précédant sa mort. Elle décide immédiatement de partir au Moyen Orient exhumer le passé de cette famille dont elle ne sait presque rien…Simon, lui, n’a que faire des caprices posthumes de cette mère qui s’est toujours montrée distante. Mais son amour pour sa sœur jumelle le poussera bientôt à rejoindre Jeanne et à sillonner avec elle le pays de leurs ancêtres sur la piste d’une mère bien loin de celle qu’ils ont connue. Ce film canadien drôle est l'adaptation d'une pièce de Wadji Mouawad. Il raconte le voyage de deux jumeaux québecois d'origine étrangère à la recherche de leur racines. Ils partent dans un pays du Proche-orient en guerre à la recherche de leur père. Mais c'est le destin de leur mère qui a eu une vie dure pendant trente ans qu'ils reçoivent en héritage. L'occasion de parler de l'oppression des femmes qui luttent pour se libérer du fanatisme religieux. Ce film délicat est complémentaire de la pièce puisqu'il met en images la violence du texte original.

L'interview de Denis Villeneuve pour "L'avenir":

Celle de Lubna Azabal
Repost 0
Published by Christian de Dadelsen
commenter cet article
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 12:55

Somewhere-19584769.jpg-r_120_x-f_jpg-q_x-20101103_114744.jpgSOMEWHERE de Sophia Copolla avec Stephen Dorff, Elle Fanning, Chris Pontius (1h38), Lion d'Or à la dernière Mostra de Venise, raconte l'histoire d'un auteur à la réputation sulfureuse qui vit à l'hôtel du Château Marmont à Los Angeles et reçoit une visite inattendue: celle de sa fille de 11 ans. Un remake de Lost in translation ? Non, l"antihèse ! Avec un personnage, un acteur célèbre qui attend que quelques chose bouge dans sa vie qui ressemble à une mort en suspens. Quelque chose que les stars connaissent bien: La solitude entourée de beaucoup de monde, entrainant une dépression secrète et discrete.

FORTAPASC de Marco Risi avec Libero de Rienzo, Valentina Ludovini, Michele Riondino. 1h48.   En 1985, Giancarlo Siani est tué de Fortapasc-19627411.jpg-r_120_x-f_jpg-q_x-20101223_031515.jpgdix balles de revolver. Il avait 26 ans. Il était journaliste au quotidien "Il Mattino" et avait le défaut de s’informer, de vérifier les nouvelles, d’enquêter sur les faits. Nous le suivons ici dans les quatre derniers mois de sa vie : son dernier été, quand il descendait tous les jours dans l’enfer de Torre Annunziata, règne du boss mafieux Valentino Gionta. A cette période, tout tournait autour des intérêts pour la reconstruction de l’après-tremblement de terre de 1980. Au milieu des « camorristes », des politiciens corrompus, des magistrats craintifs et des carabiniers impuissants, Giancarlo voyait. Il comprenait.

Meme-la-pluie-19587371.jpg-r_120_x-f_jpg-q_x-20101108_0646.jpgMEME LA PLUIE de Iciar Bollain avec Gael Garcia Bernal, Luis Tosar et Carlos Aduvuri. 1h43. Drame.    Sebastian, jeune réalisateur passionné et son producteur arrivent dans le décor somptueux des montagnes boliviennes pour entamer le tournage d'un film. Les budgets de production sont serrés et Costa, le producteur, se félicite de pouvoir employer des comédiens et des figurants locaux à moindre coût. Mais bientôt le tournage est interrompu par la révolte menée par l'un des principaux figurants contre le pouvoir en place qui souhaite privatiser l'accès à l'eau courante. Costa et Sebastian se trouvent malgré eux emportés dans cette lutte pour la survie d'un peuple démuni. Ils devront choisir entre soutenir la cause de la population et la poursuite de leur propre entreprise sur laquelle ils ont tout misé. Ce combat pour la justice va bouleverser leur existence.

 

 

Repost 0
Published by Christian de Dadelsen
commenter cet article
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 11:35

La-chance-de-ma-vie-19584808.jpg-r_120_x-f_jpg-q_x-20101103.jpg LA CHANCE DE MA VIE de Nicolas Cuche avec François-Xavier Demaison, Virginie Efira, Armelle Deutsch, Raphaël Personnaz, Elie Semoun,Francis Perrin... 1h27. Comédie. Julien Monnier a un sérieux problème. Il a beau être un conseiller conjugal brillant, il n'arrive pas à garder une femme dans sa vie plus de deux semaines.Et pour cause, depuis son plus jeune âge, Julien porte la poisse à toutes les femmes qui s'éprennent de lui. Mais pas une petite poisse. De celles qui vous envoient à l'hôpital plusieurs fois par semaines, qui brisent votre vie professionnelle ou qui vous fâchent à vie avec vos proches. Julien est à proprement parler un vrai chat noir pour les femmes.Joanna Sorini va vite l'apprendre à ses dépens le jour où elle le croise.Une carrière en plein décollage, une vie amoureuse qui semblait enfin prendre un bon tournant, tout cela risque de bien changer...Une comédie à la française du niveau d'un sitcom sans grande imagination. Avec cela, deux excellents comédiens, Demaison et Efira, qui doivent faire ce qu'ils peuvent pour exister dans une histoire où il ne se passe pas grand chose en dehors du fait que le héros porte la poisse. Quand aux autres, ils ne sont guère servis non plus dans leurs rôles trop caricaturaux pour être attachants.

L'INTERVIEW DE VIRGINIE EFIRA POUR "GRAND LILLE TV":

 

 

Repost 0
Published by Christian de Dadelsen
commenter cet article
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 13:42

Le-sentiment-de-la-chair-19599436.jpg-r_120_x-f_jpg-q_x-201.jpgLE SENTIMENT DE LA CHAIR de Roberto Garzelli avec Annabelle Hettmann, Thibault Vinçon et Claudia Tagbo. 1h31. Des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs. A l’occasion d’un examen médical, Héléna, étudiante en dessin anatomique, fait la connaissance de Benoît, un jeune radiologue. Partageant une même fascination pour le corps humain, ils vont céder à un amour passionnel, mais à leur façon. La faculté d’Héléna à mémoriser le corps de Benoît dans ses moindres détails, l’irrésistible curiosité de Benoît pour les secrets « intérieurs » du corps d’Héléna, vont les mener au bord d’un périlleux précipice dont ils ne mesurent pas l’étendue.Ce film rare par sa délicatesse parle de l'attirance trouble entre deux êtres à ce point obsédés par le corps humain qu'ils veulent tout savoir de lui et tout redécouvrir du désir qu'il procure. Tout s'y mêle: la possession et la transgression, l'attirance et la répulsion pour poser une question fondamentale: comment faire la part entre la passion et l'amour ? Et donc en filigrane, l'entente physique est-elle le ciment nécessaire et suffisant pour faire un couple épanoui ? Les acteurs servent ce thème à la perfection, aidés par un réalisateur qui filme instinctivement et en retrait pour éviter le voyeurisme. C'est même poétique et légèrement mélancolique pour aboutir à un dénouement qui ne manque pas d'audace. 

ANNABELLE HETTMANN dans la Quotidienne de TPS STAR:

Repost 0
Published by Christian de Dadelsen
commenter cet article
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 13:13

Bas-fonds-19621611.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20101.jpgBAS FONDS de Isild Le Besco avec Valérie Nataf, Ginger Romain et Noémie Le Carrer. Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement. 1h08.  A la lisière de la civilisation, trois jeunes femmes, Magalie, Marie-Steph et Barbara, vivent perdues entre elles. Noyées d’alcool, elles se désirent, se prennent et se détestent comme des bouts de viande, emportées cependant peu à peu dans un jeu complexe de domination et d’amour. Magalie, la meneuse, subjugue de toute sa puissance mâle et son charisme bestial. Marie-Steph, sa petite sœur, est effacée et simplette, et Barbara, jolie sans le savoir, a rejoint la meute par amour pour Magalie. Un jour, à l’instigation de Magalie et presque par désœuvrement, elles braquent une petite boulangerie et tue le boulanger d’une décharge de chevrotine. La vie reprend peu à peu mais plus rien n’est pareil. Isild Le Besco s'est inspirée d'un fait divers qui s'est produit en Auvergne il y a huit ans: trois jeunes femmes ont tué de nuit, d'un coup de fusil, un boulanger. L'occasion pour la réalisatrice de plonger dans la marginalité de jeunes femmes abandonnées à elles mêmes et de se poser la question de ce qui a pu fabriquer des êtres plus proches du fauve que de l'homme. La surprise viendra de ce que ces criminelles obéissant à leurs pulsions les plus animales ont été d'abord des midinettes idéalistes vivant dans un univers de contes de fées.

 

Repost 0
Published by Christian de Dadelsen
commenter cet article
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 12:45

Le-quattro-volte-19598864.jpg-r_120_x-f_jpg-q_x-20101124_01.jpgLES QUATTRO VOLTE de Michalangelo Frammartino avec Guiseppe Fude, Bruno Timpano, Nazareno Timpan. 1h 28.  En Calabre la nature ne connait pas de hiérarchie. Tout être possède une âme. Pour s’en convaincre, il suffit de croiser le regard d’une bête, d’entendre le son de la charbonnière, qui est comme une voix, ou bien d’observer le flottement du sapin battu par le vent, qui appelle tout le monde à se grouper. Les quatre fois sont les quatre saisons mais aussi quatre tranches de vie de ce berger qui vit tel que vécurent ses ancêtres au moyen-âge. Une vision pleine de poésie des cycles de la nature qui se répètent. L'homme y est un élément parmi les autres animaux, les plantes et les pierres. Sans plus.

L'INTERVIEW DU REALISATEUR A CANNES POUR CANNES PALMARES


Repost 0
Published by Christian de Dadelsen
commenter cet article
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 22:48

Le-nom-des-gens-19538598.jpg-r_120_x-f_jpg-q_x-20101013_103.jpgS'il n'y avait qu'un film à aller voir en cette fin d'année et si vous l'avez raté à sa sortie fin novembre, c'est: LE NOM DES GENS de Michel Leclerc avec Jacques Gamblin, Sara Forestier, Zinedine Soualem, Michelle Moretti, 1h44.  Bahia Benmahmoud, jeune femme extravertie, se fait une haute idée de l'engagement politique puisqu'elle n'hésite pas à coucher avec ses ennemis pour les convertir à sa cause - ce qui peut faire beaucoup de monde vu qu'en gros, tous les gens de droite sont concernés. En règle générale, elle obtient de bons résultats. Jusqu'au jour où elle rencontre Arthur Martin, comme celui des cuisines, quadragénaire discret, adepte du risque zéro. Elle se dit qu'avec un nom pareil, il est forcément un peu facho. Mais les noms sont fourbes et les apparences trompeuses... Ce fut le premier coup de coeur de la Semaine de la Critique à Cannes. Deux personnages aussi éloignés que possible se rejoignent pour aborder intelligemment les grandes questions morales de la société d'aujourd'hui: l'intolérence, le communautarisme, l'identité. C'est évidemment et volontairement caricatural pour les besoins de la comédie mais aussi pour ceux de la provocation. Et celle-ci passe toute seule grâce à un humour et des dialogues décapants et à une mise en images très imaginative. C'est un film français hors du commun parce qu'il sort du conformisme ambiant pour ressembler plutôt aux meilleures comédies anglaises ou américaines juste assez transgressives pour avoir du piment et réjouir le spectateur. Très drôle, plein de fraicheur, réchauffant par les temps qui courent, audacieux, ironique et tonique: Tel est l'avis unanime de la critique mais aussi du public sur ce film:


Repost 0
Published by Christian de Dadelsen
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 12:08

Mardi-apres-noel19538755.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x.jpgMARDI APRES NOEL de Radu Muntean (Roumain) avec Mimi Branescu, Mirela Oprisor, Maira Popistasu/ (1h39)  Sélection "Un Certain Regard" à Cannes. Paul et Adriana sont mariés depuis dix ans et ont une petite fille de 8 ans, Mara. Depuis six mois, Paul entretient une liaison extraconjugale avec Raluca, dentiste.
Paul, qui essaie de partager les quelques jours précédant Noël entre Raluca, la recherche des cadeaux et les soirées en famille, décide de faire une dernière visite avec Mara au cabinet de Raluca. Un imprévu dans l'emploi du temps d'Adriana fait que les deux femmes se rencontrent pour la première fois. Sans donner lieu à une confrontation, cette rencontre met Paul face à un choix difficile.  Radu Muntean dissèque la vie de couple (et la société roumaine) avec la rigueur scientifique d'un médecin légiste. Le réalisateur se contente ainsi d'observer une séparation qui commence par un adultère, enchaîne avec la rencontre par hasard de l'épouse et de la maitresse avec tout ce que cela entraîne des avoeux blessants, des reproches cinglants et de petits chantages qui démontent peu à peu le couple et détruit ce qu'il reste de leur amour. Car les protagonistes sont vite dépassés par ce qui leur arrive. Ils ne controlent plus rien et surtout pas leur vie. Ils vont droit dans le mur. On en ressort avec un sentiment de gâchis. Cela n'a rien de moral. C'est seulement un constat.

 

 

 

Repost 0
Published by Christian de Dadelsen
commenter cet article