Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Christian de Dadelsen

Chroniqueur cinéma au journal de TF1 pendant dix ans, Christian vous reste fidèle en continuant à vous livrer ses critiques de films. Depuis peu, ce blog s'est élargi à toutes les formes de culture.   

"Quel film faut-il  absolument voir cette semaine? Y en a t il un autre qui m'aurait échappé ?", voilà les questions que vous posez le plus souvent. Malheureusement, il y en a tellement qu'il nous faut faire des choix. Mes coups de coeur, les coulisses des Festivals,  mes tournages perso, vous les trouverez ici. Mes critiques sont indépendantes. Elles n'engagent plus la rédaction de TF1.

Le théâtre vivant, l'opéra, la musique, la mode, les arts en général étant de plus en plus liés au cinéma, je vous livre également mes coups de coeur dans ces domaines. En espérant que vous prendrez toujours autant plaisir à parcourir ces pages.                                                     

 
- Le site de la rédaction de TF1
- Le blog de Claire Chazal

Recherche

Coups de coeur

 

LOLA-MIX-vignette-copie-1.jpg

C’était le 22 janvier au restaurant

La Gioia,rue de Rivoli à Paris.

Lola Dewaere était

aux platines pour un mix d’enfer.

L’an dernier déjà, elle s’était

illustrée aux côtés d’Olivier

 Marchal et de Geoffrey Thiebaut.. 

The-a-tral-2-copie-1.jpg

Over-Blog


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 00:00

  Cinq femmes de l'ombre. Cinq françaises résitantes. Recrutées par les Services Secrets Britanniques pendant la guerre. Et donc occultées par l'Histoire. Le Général de Gaulle ne l'est a même pas décorées. Pensez donc, elles agissaient pour le compte de Churchill ! Ces cinq femmes sont un condensé de partisanes qui ont vraiment existé. Des femmes ordinaires qui ont accepté de se sacrifier pour défendre leur pays de l'occupation nazie. Et Sophie Marceau incarne leur chef. Une jeune fille qui essaie de faire oublier qu'elle est fille de "collabo" et mène ses recrues sans état d'âme. A ses côtés, une jeune comédienne pleine de talent et d'avenir, Déborah François. Toutes deux nous parlent du film.

Repost 0
Published by blog-dedadelsen-tf1 - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 00:00

   Deux millions et demi d'entrées en Espagne. Ce thriller, sur fond de spiritisme, est une réussite ! On reste en haleine pendant toute cette histoire à la mise en scène particulièrement réussie. C'est l'aventure extraordianire d'une femme, Laura, qui retrourne dans la maison où elle a passé son enfance. Elle décide d'en faire un orphelinat. Peu de temps après, son fils, Simon qui a 7 ans, se fait un ami imaginaire. Frissons garantis ! C'est même flippant ! A ne pas voir juste avant d'aller se coucher ! Voici les bande-annonces, en français et en espagnol, ainsi que quelques extraits de " L'orphelinat " de Juan Antonio Bayona, avec Belen Rueda et Fernando Cayo.

Repost 0
Published by blog-dedadelsen-tf1 - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article
1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 00:00

  Dans "L'heure d'été" d'Olivier Assayas, Charles Berling joue, aux côtés de Juliette Binoche et  Jérémie Rénier le rôle d'un frère confronté à ses frères et soeurs, aux dissenssions qui peuvent naître lors d'une succession. La maman, Edith Scob, est propriétaire de la maison familiale. Elle a vécu toute sa vie au service de son beau-frère, un peintre renommé, et possède donc chez elle des objets d'art de grande valeur. Notamment deux tableau de Corot. Lorsqu'elle vient à disparaître, ses enfants éparpillés, l'une à New-York, l'autre en Asie, décident, comme elle le présentait de son vivant, de vendre la propriété familiale et de donner les objets d'art à un musée pour échapper aux impôts sur la succession. Le Musée sera celui d'Orsay où le fils aîné, Charles Berling, devra se résoudre à se rendre pour revoir les objets qui lui rappellent son enfance. Il les trouve figés, prisonniers de ce décors prestigieux, même s'il reconnaît qu'ils sont à la disposition de tous. L'importance de la culture familiale dans un monde où l'argent et l'inculture sont souvent devenu des valeurs premières, pour ne pas dire des fausses valeurs, c'est un des thèmes du film. L'autre, c'est l'éclatement géographique des familles qui dilue le lien familial. Charles Berling revient sur ces thèmes:

 

Repost 0
Published by blog-dedadelsen-tf1 - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 00:00

Coupable de Laetitia Masson. C'est un film noir, un film d'auteur. Une enquête policière classique où l'amour, le désir sexuel, la mort sont en filigranes dans chaque scène, dans chaque dialogue. Le montage désoriente quelque peu au départ. Puis, on se laisse prendre par l'atmosphère de suspicion. Et on s'interroge en sortant. Il faut réinventer l'amour mais comment ? En sortant des sentiers battus, des scénarios trop convenus dit Laetita Masson. C'est sa solution mais chacun trouvera la sienne. Denis Podalydès nous parle de ce policier qui espionne ses suspects et Laetitia Masson tire la philosophie "Kirkegaardienne" de son film.

Repost 0
Published by blog-dedadelsen-tf1 - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 00:00

Elle l'a eu son César, Mademoiselle Marion Cotillard ! En 2005, elle avait celui du meilleur espoir féminin dans " Un long dimanche de fiançailles ". Aujourd'hui, après les Golden Globes, les Bafta anglais, son César de la meilleure actrice, hier soir, elle s'envole pour Los Angeles concourir pour l'Oscar, avant de partir à Chicago, lundi, préparer le tournage de Michael Man. Elle est heureuse ! Elle nous l'a dit et redit:

Repost 0
Published by blog-dedadelsen-tf1 - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 00:00

Pour son nouveau long métrage, Paris, qui sortira le 20 février sur grand écran, Cédric Klapisch s'illustre dans un registre plus dramatique. Il met en scène les destins croisés de plusieurs personnages au coeur de la capitale. On y retrouve notamment son acteur fétiche, Romain Duris, qu'il a fait tourner en 1995 dans Le péril jeune, puis en 2002 dans L'auberge espagnole et trois ans plus tard dans Les poupées russes. L'acteur et lé réalisateur partage aujourd'hui une vraie complicité. "Avec lui j'ai un rapport de confiance qui est important pour moi, pour pouvoir me lâcher" confie l'acteur parisien.

Repost 0
Published by blog-dedadelsen-tf1 - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 00:00

Le couple formé par Alice Taglioni et Jocelyn Quivrin à l'écran se retrouve bouleversé par ce nouvel enjeu, l'accession au pouvoir,  qui s'installe entre les deux protagonistes. "Aujourd'hui encore on n'accepte pas qu'une femme puisse être au-dessus de son mari" explique Jocelyn Quivrin. Un problème auquel le couple qu'ils forment également à la ville n'est pas confronté. "Dans un couple tout ce qui fait du bien à l'un, doit faire du bien à l'autre" déclare l'acteur, "c'est en tout cas notre conception" ajoute-il.

Repost 0
Published by blog-dedadelsen-tf1 - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 00:00

 Amateurs de séries télé intelligentes et de films d’ados originaux, à vos écrans !
Original ? Pourquoi ? Déjà parce que l’héroïne, Juno, n’a pas la langue dans sa poche. Elle est franche, directe et n’a aucune fausse pudeur vis à vis de ses parents.
Lorsqu’elle apprend qu’elle est enceinte, elle le leur dit. Simplement…  parce qu’ils sont concernés à double titre.  Ils vont devenir grands parents et leur fille n’a que 16 ans.
Elle affiche même tout de suite le nom du papa : un jeune garçon auxquels ils n’auraient vraiment pas pensé. Au point de déclencher le fou rire.  
Et la relation qu’elle établit avec cet improbable et désopilant fiancé géniteur devient  le symbole de toute une génération.
 Juno s’ennuie. Alors elle couche avec Paulie Bleeker, un petit gars aussi charmant que prétentieux. Elle aurait pu « chater » sur internet ou « glander » au centre commercial comme ses copines. Elle préfère faire l’amour parce que ça lui paraît plus à son goût et plus excitant.
Et qu’elle ne fait rien comme les autres. Elle se moque du conformisme ambiant, elle se fout des effets de mode. A ce titre, elle fait partie d’une élite intellectuelle et elle le sait.
Car elle incarne un nouveau mode de vie : la simplicité, la décontraction. Même si ce n’est évidemment pas si simple dans sa tête d’ado.
Quand elle tombe enceinte accidentellement, elle ne fait rien non plus comme tout le monde : elle décide de trouver le couple de parents adoptifs idéal pour s'occuper de son bébé. Pas si simple ? Tant mieux ! Elle va mettre à l’épreuve son courage et gagner en maturité.
Le film ne porte aucun jugement moral. C’est au spectateur de se faire le sien. Si tant ait qu’il ait envie d’en avoir un. Car il est emporté par ce vent frais et vivifiant. Le souvenir de son adolescence : les premiers émois amoureux, les pulsions de liberté. La vie est belle, tout est beau, la rue, la nature, les oiseaux. On en ressort de bonne humeur, éveillé même. Ca ferait une super série télé parce qu’en plus, c’est hilarant et émouvant. Et le casting ? Vous avez vu le casting ?  Ellen Page tout juste sortie de l'enfer de Hard candy, Michel Cera qu’on avait vu dans Supergrave,  Jason Bateman d'Arrested Development,  Jennifer Garner d'
Alias. N’en jetez plus !
Alors, Juno,  successeur de Little Miss Sunshine ? Ehhhh ! OUI !… c’est au moins ça !

Repost 0
Published by blog-dedadelsen-tf1 - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article
15 janvier 2008 2 15 /01 /janvier /2008 00:00

Isabelle Mergault passe derrière la caméra pour la deuxième fois avec "Enfin veuve" une comédie sentimentale interprétée par Michèle Laroque et Jacques Gamblin. Après une première expérience en tant que réalisatrice en 2005 Isabelle Mergault s'était vue remettre le César du Meilleur premier film avec sa comédie "je vous trouve très beau". Rencontre croisée avec la réalisatrice et Michèle Laroque.

Repost 0
Published by blog-dedadelsen-tf1 - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 00:00

Le dernier film de Sean Penn "INTO THE WILD" est à couper le souffle. Le comédien brosse le portrait d'un jeune Américain parti pour un voyage sans retour au coeur de l'Alaska.

Repost 0
Published by blog-dedadelsen-tf1 - dans blog-dedadelsen-tf1
commenter cet article